Accueil » Coup de pouce » Wavre en Transition, des initiatives pour faciliter la vie des Wavriens
Wavre en Transition, des initiatives pour faciliter la vie des Wavriens

Wavre en Transition, des initiatives pour faciliter la vie des Wavriens

Wavre, une terre de vignobles ? Bon d’accord, on en est encore loin. Mais Rome ne s’est pas construite en un jour. Et avec 1.500 pieds de vignes plantés à Wavre, c’est une vigne importante qui verra le jour dans la commune. Ou plutôt un véritable vignoble participatif.

Concrètement, des fermiers de la région ont offert gratuitement aux membres de Wavre en Transition un terrain exploitable situé à l’Est de Wavre. 850 pieds ont été plantés sur ce terrain. 700 pieds ont, quant à eux, été plantés sur des terrains privatifs, bien souvent dans les jardins des membres de l’ASBL. Dans 3 ou 4 ans, les premières grappes apparaîtront. Ils pourront les vinifier le plus naturellement possible à la manière d’une mini-coopérative « avec comme unique prétention d’avoir fait les choses autrement, en s’amusant et en apprenant ».

Cette initiative est l’une des dernières mises en place par Wavre en Transition. En moyenne, Wavre en Transition compte une quinzaine de projets à l’objectif commun : un avenir meilleur. L’initiative a commencé en mai 2016. Depuis, les projets ne cessent de fleurir. « Ce que l’on propose, ce sont des projets pour aider les gens qui le souhaitent à changer leurs habitudes en vue d’améliorer leur quotidien et, par conséquent, notre monde » nous confient Laurence Dubois et Kathleen Courtois, membres de Wavre en Transition.

Macavrac

Il est attendu, et il ouvrira ses portes le 22 septembre dans un local de l’Athénée Maurice Carême. Il s’agit d’un petit magasin coopératif avec des produits locaux, frais et respectueux de l’environnement. Tout y sera vendu en vrac pour réduire notre production de déchets. L’idée a été lancée par dix membres de Wavre en Transition.

Le but ? « Rendre les aliments locaux, frais et produits dans le respect de l’environnement accessibles à tous, et ce, à des prix abordables ». Dans cette épicerie, vous trouverez de la nourriture et des produits d’hygiène corporelle et des produits d’entretien. Coopératif ? Cela signifie que chacun des coopérateurs pourra s’impliquer concrètement et aura son mot à dire quant aux orientations du magasin.

Le « zéro déchet », on le retrouve dans plusieurs projets de Wavre en Transition. C’est d’ailleurs le cas pour Wa’coud, des ateliers de couture. Ici, on récupère des tissus auprès des entreprises ou des particuliers pour les transformer en sacs ou cabas réutilisables ou encore en tabliers par exemple.

Créations de Wa’coud

« Pour ce projet, nous nous sommes associés à Yambi Développement. Ils avaient besoin de quelqu’un pour animer des ateliers et mixer les populations par la même occasion».

Le C3, c’est le Cinéclub de Wavre en Transition. Tous les troisièmes vendredis du mois, au home La Closière (excepté pendant les vacances scolaires), un film ou un documentaire en lien avec la transition est proposé. La séance est suivie d’un débat et d’une rencontre entre participants. « Ce cinéclub se veut un lieu d’échange et de rencontre avec pour but de créer du lien autour de questions qui font sens ».

Macasel est un système d’échange local créé il y a déjà plus de 8 ans. L’idée ? «Il fonctionne sur l’entraide entre voisins et l’échange de savoir-faire, de services, le tout en tissant des liens et en renforçant la solidarité. Par exemple, vous pouvez offrir une heure de jardinage à votre voisin, et comme il a reçu une heure de service, il devra une heure de service à quelqu’un d’autre» nous expliquent Kathleen et Laurence. Vous l’aurez compris, pas question de prix ici mais d’heures de service comptabilisées en unitié virtuelle… le macarond !

Frigo Solidaire, Repair Café, la Donnerie : ces projets qui cartonnent

Il y a bien évidemment des projets lancés par Wavre en Transition qui n’ont plus à se faire connaître. C’est le cas du Frigo solidaire qui cartonne à Wavre. Depuis le 23 septembre 2017, à l’arrière du bâtiment situé au 20, rue de Bruxelles près de la fontaine «la crapaude», celui qui le souhaite peut remplir le frigo d’aliments en tout genre. «Vous avez de la soupe en trop ? Pourquoi ne pas venir la déposer et en faire profiter quelqu’un qui en aurait besoin».

Le Frigo solidaire a plus d’un attrait : solidarité, anti-gaspillage, partage et projet collectif y sont les maîtres mots.

« Un autre projet qui fonctionne très bien, c’est bien évidemment le Repair Café ». Depuis septembre 2017, le Repair Café ouvre ses portes tous les 2ème samedis du mois de 14h à 17h30. Le principe est simple : donner une seconde vie à votre objet cassé et ne plus jeter. Quelques membres de Wavre en Transition réparent donc des objets en tout genre (télé, vélos, grille-pain, etc), et ce gratuitement.

La Donnerie, voici encore un projet qui n’a plus besoin de publicité. Mais si vous ne la connaissez pas encore, voici de quoi il s’agit.

Besoin d’une nouvelle étagère ? D’une planche à repasser ? Pourquoi acheter du neuf quand quelqu’un a probablement cet objet en parfait état chez lui ? Ici, que ce soit pour donner ou pour trouver un objet, vous remplissez un formulaire et prenez contact avec la personne qui a ce dont vous avez besoin ou qui cherche ce que vous voulez donner.

Mais si certains projets cartonnent, d’autres ont plus de mal à démarrer. C’est le cas du C3, de Wa’coud ou encore de Macasel. C’est pourquoi dès septembre, les membres de Wavre en Transition vont se fixer comme objectif de se faire connaître davantage auprès de la population wavrienne.

«Le problème avec ce que l’on propose, c’est que les participants ne se renouvellent pas forcément. Quand quelqu’un a toutes les bases pour la transition, après, il fait les choses de son côté» nous confie Kathleen. Désormais, Wavre en Transition espère bien attirer de nouveaux participants qui ont encore un bout de chemin à faire sur la route de la transition.

Charlotte Maret