Accueil » Divers » Wavre Indoor Karting : ouverture prévue en avril
Wavre Indoor Karting : ouverture prévue en avril

Wavre Indoor Karting : ouverture prévue en avril

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a accordé lundi 15 janvier la suspension du prononcé pour trois ans à Ghislain de Mevius, l’un des deux responsables du Karting de Wavre. Rappelez-vous, une intoxication au CO s’était produite dans la soirée du 11 février 2017 nécessitant un plan communal d’urgence.

Le jeudi 9 février 2017, c’est le lancement du «Wavre Indoor Karting». Ghislain de Mévius et son père, Grégoire, avaient invité la presse et leurs partenaires à réaliser quelques tours de piste. Le lendemain, le personnel d’une entreprise a fait de même. Et le 11 février, le soir de la catastrophe, des pilotes et anciens pilotes avaient été conviés à une course relais. Plus de cent cinquante personnes étaient présentes lors de cette soirée. Ce fut rapidement le drame, après seulement quelques tours de piste. La cause ? Le monoxyde de carbone. Les services de secours ont rapidement été appelés et le plan communal d’urgence fut alors enclenché. En tout, soixante-neuf personnes furent victimes d’intoxication au monoxyde de carbone.
Une catastrophe qui a entraîné la pose de scellés et la visite de l’expert mandé par le parquet de Nivelles. Le procureur du Roi, Jean-Claude Elslander, a lancé une double citation à l’encontre de Ghislain de Mévius et de la SPRL GDM Organisation pour négligence. En effet, le système prévu pour la détection et la ventilation des fumées n’était pas opérationnel, et les tests de mise en service n’avaient pas été effectués avant l’ouverture du Karting. Pour finir, un seul des quatre extracteurs était en fonction et les détecteurs n’étaient pas correctement branchés.

Un an plus tard, Ghislain de Mévius  se dit «soulagé et satisfait du jugement rendu et heureux que cet épisode soit terminé».
La suspension simple du prononcé pour trois ans a été octroyée au prévenu. Ce dernier a commis une négligence coupable ce qu’il ne conteste pas. Il s’est d’ailleurs confondu en excuses dès le lendemain de l’incident. Il n’a pas d’antécédents et n’a jamais cherché à fuir ses responsabilités. «Tout ce qui m’importait durant cette année, c’est que les victimes s’en sortent. C’est le cas. Je peux enfin tourner la page», nous confie Ghislain de Mévius. La société est tout de même condamnée à une amende de 4000 euros avec sursis total. Les soixante-neuf victimes ne se sont pas constituées partie civile car les assurances ont bien joué leur rôle.

La prochaine réouverture du karting de Wavre est prévue pour bientôt. Un système d’aération plus perfectionné sera installé. «On attend le feu vert administratif» explique Ghislain. Un permis d’exploitation doit encore être obtenu et cela peut prendre plusieurs mois. «Notre espoir est d’ouvrir notre karting en avril prochain», nous confie le responsable du karting.

Charlotte Maret