Accueil » Conseil Communal » Voici les efforts budgétaires du CPAS pour 2017
Voici les efforts budgétaires du CPAS pour 2017

Voici les efforts budgétaires du CPAS pour 2017

Lors du Conseil communal du 22 novembre 2016, Nathalie Demortier, la présidente du CPAS a présenté le budget du CPAS pour l’année 2017. Le budget est à l’équilibre grâce à un prélèvement dans le fonds de réserve ordinaire (1.271.334 €). Une opération purement comptable qui n’aura lieu qu’une fois.

«Cette année, en raison des nombreux défis qui s’imposent chaque jour au CPAS, nous avons voulu présenter un budget fort et ambitieux. Avec un total de dépenses ordinaires de plus de 22 millions d’euros, le budget croit de 4,31% par rapport à 2016, a expliqué la présidente du CPAS. Ainsi nos priorités portent sur plusieurs points dont les budgets ont été revus à la hausse.»

 On peut détailler les efforts budgétaires du CPAS pour 2017

L’aide sociale : Les dépenses en revenu d’intégration sociale augmentent de 95.000€ pour prévenir toute augmentation de demandes auprès du CPAS. Cela représente environ 6300 demandes par an. L’extension du groupe cible pour les PIIS (Projet Individualisé d’Intégration Sociale) existe déjà depuis quelques années au CPAS et, compte tenu de la réforme fédérale en la matière, le CPAS peut espérer des moyens supplémentaires pour l’engagement du personnel au sein du service social. C’est évidemment un bonne nouvelle pour le budget 2017.

 Service de coordination sociale : Une augmentation de 50.000€ est prévue au budget. Les projets de cohésion sociale, comme notamment le resto rencontre, sont toujours au centre des préoccupations du CPAS afin de motiver les aînés de sortir de chez eux et de continuer à tisser des liens sociaux. Deux nouvelles activités de gym douce et de yoga ont vu le jour en 2016. Elles seront poursuivies en 2017. Le CPAS souhaite aussi développer un tout nouveau projet de télé-vigilance pour permettre aux aînés de rester le plus longtemps possible à leur domicile en toute sécurité. Ce projet pilote sera soutenu par la Province qui débloquera un subside dont le montant n’est pas encore connu.

 Logements de transit ou d’insertion : Ce poste du budget est augmenté de 20.000€. Deux nouveaux logements de transit viendront compléter le parc immobilier actuel du CPAS au début 2017. Il s’agit de logements situés à la rue Lambert Fortune et pouvant accueillir des familles avec enfants pendant plusieurs mois.

 Le service guidance : Un poste qui est aussi augmenté de 10.000€. Le CPAS continuera de privilégier l’aide aux personnes fragilisées et notamment au niveau d’un accompagnement énergétique, soit via des conseils personnalisés et individualisés en matière d’économies d’énergie, ou soit via la prise en charge des factures, d’électricité ou de gaz.

«D’autres projets devraient démarrer en 2017, a insisté la présidente du CPAS. Comme la reconstruction de la crèche « Les P’tits Mouchons ». On étendra la superficie pour pouvoir accueillir 18 enfants en plus. Ce qui portera notre offre à 48. Les travaux de la maison de repos « La Closière », avancent bien et devraient trouver leur aboutissement en 2017. La maison de repos pourra alors accueillir 154 résidents. Enfin, un budget de 33700est prévu pour la rénovation de l’initiative locale d’accueil dont le bâtiment se trouve à la rue du 4 août. On va enfin pouvoir remplacer les corniches, les châssis. Plus que jamais, notre budget est centré sur l’humain et sur les habitants de Wavre. Il est ambitieux et l’avenir nous semble plus serein. En effet, les dernières réformes du Gouvernement fédéral, en matière de PIIS (10% du RIS), d’allocation complémentaire de RIS (+10% pour chaque réfugié ou bénéficiaire reconnu) ou de compensation structurelle des modifications concernant la réglementation du chômage (470par dossier au lieu de 320, avec effet rétroactif) devrait nous permettre de récupérer 70000 . Ce sont trois très bonnes nouvelles