Accueil » Sports » Un tout nouveau terrain pour le Lara
Un tout nouveau terrain pour le Lara

Un tout nouveau terrain pour le Lara

Le hockey a le vent en poupe. Les très bons résultats de nos deux équipes nationales ne sont évidemment pas étrangers à l’engouement que connaît ce sport. Du côté de la Belle-Voie, le Lara Hockey club connaît une affluence inédite. Fin septembre, en présence des autorités communales, un second terrain synthétique,, le nec plus ultra pour la pratique du hockey a été inauguré par les autorités communales. En décembre 2016, le club avait reçu la bonne nouvelle concernant la construction de ce nouveau terrain. La Région wallonne lui avait octroyé un subside de 700000€. la Ville a complété le montant avec une enveloppe de 200000€.

Les travaux avaient débuté au printemps. Et le dirigeants du Lara attendaient avec une certaine impatience la réception de ce second terrain.

«Avec ce second terrain, nous avons pu prendre les devants et développer notre équipe de notre centre de formation pour les jeunes. L’ancien terrain était un terrain sablé. Il avait bien vécu et ne correspondait plus du tout aux normes pour la pratique du Hockey, explique Alain Pirotte le président du Lara. Pour un club comme le nôtre, former des jeunes est essentiel. Nous en formons beaucoup et nous sommes fiers de les voir évoluer dans des clubs plus huppés que le nôtre. Nous comptons actuellement 70 équipes. Nous venons de franchir la barre des 900 membres en septembre. Et cela malgré la concurrence et la création de bon nombre de clubs dans la province, notamment à Perwez, à Jodoigne et à Rixensart.»

Nouveau Club House

La capacité d’accueil ayant été doublée, le Lara peut donc se consacrer au championnat. En division 1, les dames du Lara ont la capacité de viser le top 6. En division 2, les messieurs peuvent viser le top 4. De là à rêver de rejoindre la division d’honneur, il y a un pas que le club n’est pas encore tout à fait prêt à franchir.

«On compte un terrain pour 400 pratiquants. Cela fait beaucoup de matches à organiser. Il faut être raisonnable et grandir sagement, insiste le président du Lara. Sans l’aide de la Ville, ce serait compliqué. On ne peut pas actuellement faire la demande pour un troisième terrain. Ce sont des dossiers compliqués, avec des cahiers des charges qui le sont tout autant. Nous avons d’autres besoins.»

Et ces besoins sont axés sur un peu plus de confort. En effet, le Lara, en guise de club house, occupe actuellement le chalet qui se trouve dans le stade du RJ Wavre. Celui-ci a bien vécu. Comme vestiaire, le club dispose de deux containers qui ont été réaménagés.

«Nous souhaitons construire un club house avec des vestiaires un peu plus convenables entre les deux terrains. Ceux que nous occupons sont trop petits et assez vieux. On doit réfléchir à ce projet et surtout voir comment le financer. On va d’abord y réfléchir, prendre un peu de recul et savourer la qualité de notre nouveau terrain, qui nous a demandé pas mal d’énergie, avant de se plonger dans ce dossier. »

Pascal Jassogne