Accueil » En ville » La Tour Infernale : Saison 3, épisode 1
La Tour Infernale : Saison 3, épisode 1

La Tour Infernale : Saison 3, épisode 1

Au départ, le pitch de la saga était de construire une tour culminant à environ 120 mètres de haut avec une vue imprenable sur les bouchons de l’E411 sur le site de l’ancienne vinaigrerie «L’Étoile».

L’implantation générale du site avait été étudiée de manière à limiter au maximum l’abattage d’arbres et à ne pas affecter le relief du terrain. Les façades étaient essentiellement composées de murs rideaux à vitrage clair et de revêtement en acier Corten. Ces matériaux permettent, pour l’un de refléter le ciel et la végétation environnante, pour l’autre de s’intégrer au contexte arborisé. Et c’est vrai qu’à 120 mètres de haut, les arbres flottent gaiement dans le paysage.

Annulation ministérielle

En janvier 2017, la Ville avait accordé le permis pour ce projet privé. Le ministre Carlo di Antonio n’était cependant pas de cet avis et avait, suite aux nombreux recours annulé le permis. Cinq recours avaient été introduits auprès de la Région wallonne. Les raisons de cette annulation sont multiples mais c’est notamment de la hauteur importante de la tour-hôtel, qui aurait nécessité une étude d’impact sur le paysage et une consultation des communes voisines; des problèmes de mobilité à prévoir aux abords du projet; de l’insuffisance des places de stationnement prévues dans les conditions à l’octroi du permis unique; ou encore de l’insuffisance de la prise en compte d’une potentielle pollution des sols qui ont motivés la décision du ministre.

Moins haute, plus large

Les promoteurs du projet de tour-hôtel insistent. Ils ont revu leur copie pour répondre aux objections formulées par la Région et par les cinq riverains.
En décembre, ils avaient remis une nouvelle copie et des nouveaux plans aux autorités communales.
Un projet raboté à 96 mètres de haut, au lieu de 120, histoire de ne pas trop perturber les radars de la base aérienne de Beauvechain, ni ceux de Zaventem et encore moins ceux de Brussels South Airport à Charleroi.

Pour le reste, l’hôtel compterait toujours 200 chambres, un restaurant et une salle de fitness, une piscine, un parking et même pas un bar. Il serait toujours ceinturé de murs à rideaux à vitrage clair et de revêtement en acier Corten. Vous savez pour les arbres qui volent gaiement. Mais voilà, grand changement, si la tour hôtel sera moins haute, elle sera beaucoup plus large avec un peu moins d’arborisation aux alentours. CQFD !

Migration des Oies

Bref, ce qu’on perd en hauteur, on le récupère en largeur. À terme, ce qui est appelé à devenir l’Empire Building Contre Attaque de Wavre doit permettre de voir un peu mieux Wavre sur Google Earth. La majorité communale reste évidemment très discrète sur ce dossier qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. À quelques mois des élections, on peut comprendre que ce dossier sensible n’arrange personne.

Mais a-t-on pensé aux oies bernaches qui auraient avec cette tour, un point de repère magistral lors de leur migration annuelle ? Il semble que non. Un comité de sauvegarde de ces volatiles pourrait-il être constitué, avant les élections ? Rien n’est moins sûr. C’est tout le suspense qui vous attend dans l’épisode 2 de cette saison trois de cette saga macagistrale.

Pascal Jassogne