Accueil » Enseignement » Suite à son succès, LiVentourne cherche un second toit
Suite à son succès, LiVentourne cherche un second toit

Suite à son succès, LiVentourne cherche un second toit

L’année dernière, LiVentourne, l’école secondaire d’enseignement spécialisé, n’avait pas recueilli le nombre d’inscription minimum et nécessaire à la poursuite de ses activités. Ouverte en septembre 2015, cette école a faillit ne pas voir le jour. Mais c’était sans compter la dérogation dont ils ont bénéficié pour leur première année de fonctionnement. L’école devait compter au moins 18 élèves au 30 septembre 2016. Alors l’objectif a-t-il été atteint? 

Oui, et largement atteint puisqu’à cette date, l’établissement accueille 23 jeunes. Preuve s’il en est que l’école répond incontestablement à un besoin dans notre région.

Cette situation réjouit, bien évidemment, la directrice Chantal Baurant : «Je tiens d’abord à remercier toute mon équipe, les parents ainsi que les partenaires extérieurs pour leur dynamisme et leur soutien. Nous devons à présent faire face à un problème de place. Nous sommes très bien installés dans nos locaux, suffisamment éloignés de la chaussée, tout en étant proches d’un arrêt de bus et du centre. Mais, vu l’augmentation du nombre d’élèves, nous sommes à l’étroit. L’objectif est de conserver notre bâtiment actuel que nous louons avec l’aide de Cap 48 et de trouver un second local, idéalement près d’ici. Je lance donc un appel aux personnes qui pourraient nous aider.»

Le développement de l’école est également profitable à l’emploi. Aujourd’hui, LiVentourne occupe 9 travailleurs  parmi lesquels 5 professeurs à temps plein et une logopède à temps plein aussi, spécialisée en autisme.

Faire tomber les barrières

«Ce que nous faisons avec les jeunes, ce n’est pas de l’occupationnel, souligne la directrice. Il s’agit d’un enseignement d’adaptation sociale dont l’objectif est de les ouvrir à la vie réelle, de favoriser leur bien-être et de les préparer à leur vie d’adulte. Cet enseignement repose sur trois axes : l’autonomie, la socialisation et la communication. Depuis septembre, nous bénéficions de la reconnaissance de la pédagogie adaptée Teach qui nous a permis d’ouvrir une classe de 8 élèves autistes. »

Et Chantal Baurant, véritable moteur de recherche d’activités nouvelles, d’insister sur le programme proposé aux jeunes en vue de les mettre en contact avec le monde extérieur : courses dans une grande surface, suivies de préparations en cuisine ; éducation physique ou psychomotricité au complexe sportif de Limal ; cours à la piscine de Rixensart ; hippothérapie à Louvain-la-Neuve ; visites à la ferme pédagogique de la Hulotte…

A LiVentourne, cet esprit d’ouverture vise aussi à rapprocher la société de l’école. Ainsi, plusieurs riverains ont apporté des bonbons et autres sucreries en réponse à une invitation de participer à la fête d’Halloween. Ainsi, encore, le projet de rhétoriciens du Collège Notre-Dame de Basse-Wavre de venir passer une retraite sociale en janvier à LiVentourne.

Autant d’initiatives susceptibles de faire tomber les barrières. Outre une fête de Saint-Nicolas le 7 décembre, l’école abritera un marché de Noël deux jours plus tard. Des dessins réalisés par les élèves y seront vendus. Chantal Baurant : «Une artiste était venue animer bénévolement un atelier où chaque jeune était invité à « créer son chef d’œuvre». Elle a été très touchée par cette expérience et m’a transmis le message suivant : «L’art prouve qu’il n’existe plus de différence derrière un pinceau…»

Infos complémentaires : LiVentourne, Route provinciale, 291, à Bierges. Tél. : 010/40.18.16 ou 0475/70.53.63.