Accueil » Divers » L’impératif de rentabiliser La Sucrerie sera-t-il un frein pour les associations aux finances modestes ?
L’impératif de rentabiliser La Sucrerie sera-t-il un frein pour les associations aux finances modestes ?

L’impératif de rentabiliser La Sucrerie sera-t-il un frein pour les associations aux finances modestes ?

Françoise Charlier (Le Grenier) :
La réunion de présentation de La Sucrerie il y a quelques mois nous a permis de découvrir que Wavre aura bientôt un espace pour les événements culturels, très flexible et bien pensé. C’est le seul contact à ce jour que nous ayons eu avec le directeur Patrick de Longrée.

La Sucrerie est incontestablement un outil magnifique pour la promotion de spectacles d’envergure. Wavre sera enfin dotée d’une salle de spectacle digne de ce nom et verra sans doute se multiplier les événements nécessitant une scène. Le CEC (Centre d’expression et de créativité) «Le Grenier», partenaire de MacaMagie pour la création (bénévole) de décors, sera très fier de voir ses réalisations mises en scène dans ces nouveaux espaces lors du week-end MacaMagie. 

Pour les autres activités du Grenier (papier mâché, mosaïque, land art), notre petite association a besoin de cimaises plutôt que de planches. Les possibilités d’exposition dans ce bel écrin ne nous ont pas encore été communiquées, mais aller à La Sucrerie aura un coût. Lequel et calculé comment ? Des conditions seront faites aux associations locales, avons-nous appris, mais même à prix réduit, pourrons-nous nous permettre d’y proposer des expositions gratuites de nos travaux d’année ? Pourtant, si nous ne pouvons nous «offrir» La Sucrerie dans le futur, elle présentera cependant un avantage : elle libérera des périodes de temps à l’Ermitage qui de ce fait deviendra plus aisé à réserver. La multiplication des salles d’exposition à Wavre sera, en effet, un grand plus.

Nous espérons que le développement de la culture à Wavre verra se multiplier les collaborations entre les associations sous l’égide de la Ville, comme c’est le cas pour le «Printemps des Libertés» auquel nous participons. Dans le cadre de tels événements, La Sucrerie pourra être un lieu rassembleur idéal.

Sandra Marchal (La Vitamine Z) :   Notre Maison des Jeunes est une asbl reconnue et financée par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle développe des activités culturelles dont l’objectif principal est de favoriser l’autonomie, l’esprit critique et la citoyenneté des jeunes de 12 à 26 ans. 

Dans ce but, différents projets et ateliers sont mis en place tout au long de l’année: atelier graff, guitare, chant, impro, piano, move your body, skate, cuisine. On y organise également des soirées à thèmes, des concerts, des festivals, des sorties culturelles, théâtre, opéra, des escapes game, etc. 

Depuis plusieurs années, la Ville de Wavre suscite la participation de la Vitamine Z qui  collabore avec elle sur de nombreux événements : le carnaval, le Wacolor, Wavre sur Herbe, etc. Un Wacolor spécial aura lieu le 10 novembre dans le hall culturel polyvalent. Il s’agit là déjà d’une première collaboration avec la nouvelle direction. La Vitamine Z est ravie de la construction de La Sucrerie et y voit une possibilité de développement culturel au sein de la Ville qui évolue à ce niveau d’année en année.

Il y a 15 ans, beaucoup de personnes se plaignaient que Wavre était une ville trop calme… Ce temps est révolu et les équipes des différents services communaux et des associations wavriennes dynamisent la cité du Maca au quotidien.

André Goovaerts (La Vielle) : Le chœur La Vielle, qui compte 52 ans d’existence, se réjouit de l’ouverture d’un nouvel espace polyvalent wavrien et est heureux de pouvoir disposer de ce lieu pour y réaliser ses concerts et ses activités.

A ce jour, nous disposons à Basse-Wavre d’un local qui est devenu trop exigu et dont l’acoustique est inconfortable pour notre type de formation (55 choristes + jusqu’à 5 instrumentistes). Il va sans dire que l’occupation d’un espace au sein de La Sucrerie avec un local ayant une bonne acoustique serait le bienvenu en contrepartie d’une location modeste. Pour notre petite et récente asbl de promotion et formation au chant, le montant devra rester très peu élevé. Ces séances sont parfois divisées par pupitre, ce qui demande à disposer de 4 locaux adjacents pour les répétitions par pupitres.

L’intérêt majeur d’occupation de La Sucrerie est d’avoir l’occasion d’organiser une activité de type concert une fois par an dans la grande salle de spectacle et dans l’agenda idéalement placé à proximité de la deuxième quinzaine du mois de mars. Cette activité de concert serait répartie sur deux jours (fin de journée du vendredi de répétition générale et samedi de 16 à 23h).

Nous remercions la Ville car nous avons été conviés à la première présentation des bâtiments et à l’annonce officielle du nom qui est donné au hall polyvalent «La Sucrerie». Cette présentation était l’occasion donnée pour déjà exprimer les souhaits de toutes les entités culturelles auprès des autorités wavriennes. Nous avons ensuite eu une réunion « individuelle » avec le directeur Patrick de Longrée afin d’exprimer plus précisément nos espoirs d’utilisation de La Sucrerie. A cette occasion, la première occupation possible fut abordée avec des conditions de location clairement décrites et une réduction octroyée aux groupes fondés en asbl et siégeant à Wavre. 

La Vielle était en association de fait et s’est, depuis, constituée en asbl afin de pouvoir bénéficier du tarif préférentiel réservé aux associations wavriennes. Compte tenu de cette réduction, la location pour un concert devient accessible à un groupe d’amateurs tel que le nôtre. Nous avons déjà reçu une offre de prix pour notre prochain concert mais il reste quelques précisions à obtenir au point de vue logistique (matériel de régie, billeterie, …) Comme nous réalisons une majorité de nos concerts au profit d’associations caritatives, nous espérons pouvoir bénéficier d’une partie des recettes du bar afin de leur apporter un maximum de soutien.

La Vielle et la Régionale Brabant Wallon-Namur de la fédération A Cœur Joie espèrent organiser dans les prochains mois un festival choral avec plusieurs lieux de concerts répartis dans Wavre. La Sucrerie en serait le lieu d’accueil central et le théâtre du concert de clôture rassemblant les différents participants. Nous sommes déjà très heureux de pouvoir annoncer notre prochain concert qui aura lieu le 28 mars 2020 dans la grande salle de La Sucrerie avec, en invité, le chœur de jeunes de Namur, La Kyrielle.

Alain Pipart (La Saltarelle – Macadanse) :  La Sucrerie me semble un merveilleux écrin culturel mis à la disposition de Wavre et des Wavriens. Ils ne devront plus se déplacer à Bruxelles ou à Louvain-la-Neuve pour assister à de beaux et intéressants spectacles. En espérant aussi que ce nouveau hall soit également utilisable par et pour les associations culturelles wavriennes. Macadanse espère pouvoir utiliser La Sucrerie. Les premières rencontres me semblaient confirmer cet espoir… Les conditions d’utilisation et de location de cet outil ne me sont pas encore connues à l’heure actuelle. Nous attendons avec impatience une rencontre avec les responsables. Le prochain Macadanse est prévu début juillet 2020.

Patrice Eberhaerd et Françoise Vivier (La Chrysalide) : Notre troupe de théâtre amateur existe depuis 26 ans ; notre but avant tout est « le plaisir » de répéter, de jouer, de se rencontrer, en essayant de proposer des pièces qui plairont aux spectateurs. Notre prochain spectacle, début novembre à la salle Jules Collette, à Bierges, sera «Après la pluie», de Sergi Belbel, dans une mise en scène de Manuela Leone.

A propos de La Sucrerie, on imagine évidemment que ce sera un outil performant, un plus grand confort pour les spectateurs, des moyens techniques professionnels (son/lumière), une  scène et une salle adaptable, etc. 

Nous estimons cependant que ce très bel outil n’est pas adapté aux petites associations comme la nôtre. La jauge (capacité d’accueil du public) est trop grande, même s’il est possible de réduire la salle (255 places minimum alors que notre jauge est de 120 à 150 places maximum), d’où une impression de vide et un manque d’ambiance intime avec notre public. 

Cela dit, nous sommes ouverts à toute proposition et nous croyons qu’une solution peut être trouvée. Actuellement, nous bénéficions de la gratuité pour l’occupation des salles communales. Nous tenons ici à remercier la Ville qui nous aide sur plusieurs plans depuis de nombreuses années.

Pour La Sucrerie, le plus gros problème est d’ordre financier. Nous comprenons que la construction, la gestion, l’entretien… de ce hall polyvalent ont un coût très élevé mais, de notre côté, nous ne pouvons pas dépasser nos limites budgétaires. Or, c’est sur ce point que le bât blesse, car même avec la réduction accordée aux associations wavriennes, nous devrions débourser plus de 5.000 € pour l’organisation de notre spectacle à La Sucrerie. Ce qui est tout à fait impossible car ce montant dépasse largement nos rentrées financières, alors que nous devons encore faire face à d’autres frais (metteur en scène, décors, droits d’auteur, Sabam…).

Bernard Poot (Kiwanis Club Wavre) : En tant que service club basé à Wavre, le Kiwanis Club Wavre a pour mission de venir en aide aux personnes qui en ont besoin, et plus particulièrement aux enfants défavorisés de notre région. 

Afin de récolter ces fonds, nous organisons chaque année 3 ou 4 événements majeurs, pour lesquels nous recherchons des locaux adaptés, de préférence dans la région de Wavre, et disponibles aux meilleures conditions possibles. C’est ainsi que, outre la bien connue «Beef & Salad Party» de la fin du mois de juin au « Domaine de Bilande», nous organisons également une «Soirée Country» dans la salle Jules Collette de Bierges, et un concert de fin d’année dans la Basilique de Basse-Wavre.

La Sucrerie, grâce à son concept moderne et à sa grande capacité, toutefois modulable, devrait permettre aux associations culturelles de Wavre d’organiser des événements qui n’étaient pas envisageables à ce jour à Wavre. C’est pourquoi, dès l’annonce de sa création, nous étions intéressés de connaître les nouvelles infrastructures qui seraient mises à notre disposition, ainsi que les conditions d’utilisation pour des associations telles que la nôtre.

Dès le début de 2019, dans le cadre de la préparation de notre concert de fin d’année, à la recherche d’une salle plus adaptée et de plus grande capacité que la Basilique de Basse-Wavre, nous avons eu de très bons contacts avec le directeur Patrick de Longrée, qui nous a confirmé la disponibilité de La Sucrerie à cette période, et nous a communiqué les conditions générales d’utilisation, ainsi que le tarif spécial pour les associations wavriennes, qui nous a paru fort intéressant, compte tenu de la capacité des infrastructures.

C’est pourquoi nous avons immédiatement décidé d’y organiser notre grand concert de Noël le samedi 21 décembre 2019 dans l’auditorium d’une capacité de 800 places environ. Les enfants de la chorale de Waterloo « Les Pastoureaux », dirigée par Philippe Favette, accompagnés par l’ensemble « I Virtuosi di Waterloo », sous la conduite de Marc Grauwels, y interpréteront des chants de Noël. Le concert sera suivi d’une réception dînatoire dans l’Atrium-Bar.