Accueil » Conseil Communal » La courte saga du PRU (Périmètre de remembrement urbain)
La courte saga du PRU (Périmètre de remembrement urbain)

La courte saga du PRU (Périmètre de remembrement urbain)

Pour avancer dans la redynamisation du centre urbain, les autorités ont choisi d’instaurer un PRU (Périmètre de remembrement urbain).

Ce PRU concerne les parkings des Carabiniers et des Fontaines ainsi que les alentours. L’idée de base du projet urbanistique lié à ce PRU est d’aménager deux parkings à double étage, de construire 5 000 mètres carrés de vitrines commerciales avec un accès à un espace « Promenade », comme le nom du projet.

Cela serait complété par la construction de 85 logements, au-dessus des commerces afin de densifier un peu plus la population dans le centre-ville. C’est que le centre de Wavre va connaître dans un futur proche une solide lifting. Car outre la définition d’un premier PRU, un second est sorti des premiers ateliers urbains. Car il était évident que le premier PRU limitait la vision d’un projet plus global. Le Collège avait donc pris ses dispositions pour étendre le PRU vers la rue du Progrès, les berges de la Dyle au boulevard de l’Europe. Conjointement à cela, le projet de réaménagement du centre ancien de Wavre est conduit de concert avec ce qui concerne le PRU.

La connexion entre les différents pôles du centre-ville est plus qu’une nécessité pour maintenir une certaine cohérence pour le futur visage de Wavre. Ainsi, l’embellissement du cœur historique de Wavre, comprenant la place Cardinal Mercier et les rues avoisinantes, est étudié en osmose avec le projet qui concerne les parkings des Carabiniers et des Fontaines.

Car on ne doit pas perdre de vue que le réaménagement du plateau de la gare et donc de la gare des bus, des chantiers à venir sur le site de l’ancienne sucrerie où sera bientôt construit le très attendu hall polyvalent et la piscine, ainsi que la construction d’un nouveau parking aux Mésanges sont autant de projets qui feront l’actualité urbanistique de Wavre dans les prochains mois.

Pour faire évoluer le projet «Promenade», il y avait obligation de passer par l’organisation d’ateliers urbains, participatifs, citoyens et ouverts à toute la population. Une première réunion d’information au public a eu lieu le 14 avril pour constituer le public cible – limité à 40 Wavriens – pouvant participer à ces ateliers.

Quatre réunions étaient prévues. Une cinquième est venue affiner le travail des ateliers urbains. En fonction des avis et des lignes directrices émises au sein des ateliers animés par un organisme indépendant – la SCRL Tr@me -, le promoteur et développeur du projet – Matexi – une restitution publique devait avoir lieu.

Elle a eu lieu le 29 novembre, en soirée, à la salle des fêtes de l’hôtel de ville, devant les 300 Wavriens qui avaient répondu favorablement à l’invitation des autorités communales pour prendre connaissance des avancées dans ce dossier complexe, ardu, carrément colossal.

Suite à la soirée, un rapport qui résume les avis et les lignes directrices prises au sein des ateliers urbains est écrit. Ce rapport servira au Collège et à la société Matexi pour prendre la meilleure position et décision concernant ce réaménagement du centre urbain.

Pascal Jassogne