Accueil » Animations » La Chrysalide et Le Rideau Vert se succèdent sur scène en novembre : quand l’union fait la force du théâtre
La Chrysalide et Le Rideau Vert se succèdent sur scène en novembre : quand l’union fait la force du théâtre

La Chrysalide et Le Rideau Vert se succèdent sur scène en novembre : quand l’union fait la force du théâtre

Depuis plusieurs années, les troupes de La Chrysalide et du Rideau Vert travaillent main dans la main : elles jouent dans la même salle (Jules Collette à Bierges) et collaborent sur bien des plans.  « Ce qui aurait pu être une concurrence quasi commerciale s’est rapidement transformée en saine et agréable collaboration artistique et technique, augmentée d’une franche amitié, qui nous apporte, aux uns comme aux autres, de multiples avantages », soulignent d’emblée Martine Marbaix et Philippe Landerloos qui coprésident Le Rideau Vert. 

Ils parlent d’une même voix avec le coordinateur de La Chrysalide, Patrice Eberhaerd : « Chaque année, nous écrivons une lettre commune à la Ville de Wavre pour la réservation de la salle et le transport du matériel.  L’emprunt de l’équipement technique au centre de prêt de la Communauté française à Naninne s’organise de façon conjointe; un seul emprunt pour toute la période de représentations de nos deux troupes nous permet d’économiser sur les coûts et le temps de transport. Notre ingénieur de régie technique, David Detienne, étant commun, il peut, après discussion avec nos metteurs en scène respectifs, gérer les commandes de façon à ce que chaque troupe dispose du matériel dont il a besoin, tout en évitant les doublons. De même, le coût de l’assurance obligatoire couvrant cet emprunt est partagé entre les deux troupes. Nous nous aidons mutuellement dans le démontage des décors. Même dans l’équipe du bar, on retrouve l’une ou l’autre personne présente pour les deux spectacles… »

« Nous n’avions ni budget, ni texte ! »

L’entente des troupes est à ce point étroite qu’il arrive d’échanger les comédiens pour compléter la distribution de l’un alors que, dans l’autre, l’un des comédiens reste sur le carreau en raison de la distribution de la pièce choisie. Il y a même parfois un échange de metteur en scène. Ainsi, Manuela Leone, qui avait mis en scène « Hibernatus » pour Le Rideau Vert en 2018, dirige cette année La Chrysalide dans la pièce « Après la pluie ». Et, dans l’autre sens, Xavier Hosten, après « La Nuit des Rois » avec La Chrysalide l’an dernier, était pressenti pour mettre en scène « Silence en coulisses » pour Le Rideau Vert en novembre. Il a toutefois dû y renoncer en dernière minute pour des raisons personnelles. 

« Heureusement, nous avons pu trouver rapidement une metteuse en scène de talent, Karine Bonnel, pour le remplacer », ajoute Philippe Landerloos.

L’amitié et la même passion pour le théâtre ont amené des membres des deux compagnies à interpréter des spectacles en commun. Uniquement pour le plaisir de jouer. C’est ainsi qu’en 2015 est née la troupe « Côté-Court » (pour COURT-Saint-Etienne qui prête un local pour les répétitions. 

« A l’origine de cette troupe, poursuivent les responsables du Rideau Vert, c’est la fête de la Saint-Georges à Grez-Doiceau où, un jour par an, des comédiens d’un peu partout venaient jouer des farces médiévales. » « Au début, nous n’avions ni budget, ni texte ! », sourit Patrice Eberhaerd. Qu’à cela ne tienne, Philippe Landerloos écrivit une pièce, « Lutte Russe », qui connut un joli succès, sans avoir à payer de droits d’auteur et de rétribution de metteur en scène… Mêmes économies, avec le deuxième spectacle, « Arrêt provisoire », une création collective mise en scène par Martine Marbaix. Philippe Landerloos remit le couvert pour le numéro trois, avec sa pièce « Pères et Manques », jouée en mars à Vieusart dans une mise en scène de Mathieu Bouteligier. Molière aurait apprécié ce parcours de saltimbanques de « Côté-Court »…

 « L’Oiseau bleu », ce sera pour plus tard

Pour la 26e saison de La Chrysalide, la metteuse en scène, Manuela Leone,  avait proposé une vingtaine de pièces au comité de lecture. Patrice Eberhaerd : « Le choix initial s’était porté sur « L’Oiseau bleu » de Maurice Maeterlinck. Nous avions répété pendant un mois lorsque nous avons appris qu’un problème de droits d’auteur était en suspens. Manuela avait déjà un canevas pour la pièce « Après la pluie » de Sergi Belbel Coslado et nous avons opté pour cette comédie aux thèmes très actuels comme le climat, le travail, la vie de famille… C’est un spectacle d’un humour à la fois subtil et grinçant dans lequel le son et les lumières sont très importants. Techniquement, ce n’est pas facile comme mise en scène : ainsi, par exemple, un hélicoptère passe en permanence au-dessus  du building dont la terrasse est occupée par les acteurs… » 

Le coordinateur se réjouit par ailleurs de voir les jeunes de La Chrysalide désireux de poursuivre la gestion de la troupe en 2021. « La trésorière, Françoise Vivier, et moi-même considérons qu’il n’est pas sain de rester aussi longtemps à la tête de la troupe. Ils sont plusieurs à prendre la relève que nous préparons dès à présent en dressant la liste des multiples choses à faire et en insistant sur l’importance des contacts personnels sur le terrain. »

Avec Le Rideau Vert, vous rirez à gorge déployée…

De son côté, Le Rideau Vert a choisi de jouer « Silence en coulisses » du romancier et dramaturge anglais, Michael Frayn. 

« Le Rideau Vert, expliquent les deux coprésidents, a pour vocation, de jouer des comédies, du boulevard, du vaudeville. Existant depuis plus de 30 ans (NDLR : elle fut créée au lendemain du Jeu de Jean et Alice de 1987), notre troupe a déjà joué de nombreux grands standards de ce domaine et cherche chaque année de nouveaux textes avec un nombre élevé de comédiens. Nous sommes 15 dans la troupe et tout le monde a envie de jouer; ce n’est malheureusement pas toujours possible mais nous essayons de faire participer le plus grand nombre. Les pièces contemporaines ont souvent des distributions de 3 ou 4 comédiens, les recherches deviennent de plus en plus difficiles et lorsque l’idée de « Silence en coulisses » est arrivée, nous n’avons pas hésité ! D’autant plus que ceux qui avaient déjà vu la pièce, il y a quelques années, avaient ri à gorge déployée… »

Le rideau vert : « Silence en coulisses »de michael frayn

Résumé de la pièce : Une troupe d’acteurs hétéroclites – une actrice de boulevard, un acteur cérébral, une jeune fille arriviste, un comédien amnésique… – répète un vaudeville imbuvable, sous le regard d’un metteur en scène au bord de la crise de nerfs. On est la veille de la première et rien ne marche comme prévu. D’acte en acte, de veille de première en tournée, tout se déglingue… et ce ne sont vraiment pas les sardines qui vont arranger les choses. Entre les coulisses et la scène, c’est la confusion totale et dans la salle, la vraie, les spectateurs découvrent tout ce que l’on prend soin de leur cacher d’habitude dans le monde du théâtre. Une comédie au rythme endiablé où le rire et la bonne humeur seront au rendez-vous !

Mise en scène : Karine Bonnel.

Les acteurs : Giulia Francis, Gisèle Warichet, Martine Marbaix, Serge Thomas, Christian Timmermans, Roland Poulain, Suzanne Legrève, Luc Bernard et Philippe Landerloos.

L’équipe : conception des décors : Jean Goderniaux ; construction et décoration : Christian Verheughe, Thérèse Fockedey, Annie Goderniaux, Vincent Vanderaegen et Viviane Demeyer ; régie technique : David Detienne ; souffleur de bons mots : Annie Goderniaux ; graphisme : Jean Goderniaux et Philippe Landerloos ; photographie : Viviane Demeyer.

Dates et lieu : 8-9/11 à 20h ; 10-11/11 à 15h, à la salle Jules Collette, rue des Combattants, 16 à Bierges.

Réservations : par SMS au numéro 0484/85.29.76 ; Syndicat d’initiative de Wavre (sur place) ; site de la troupe : www.lerideauvert.be

PAF : 10€ (adultes) ; 9€ (étudiants-seniors-ABCD) ; 2€ (enfants de – 12 ans et Art 27).

La Chrysalide: « Après la pluie » de Sergi Belbel Coslado

Résumé de la pièce : Sur la terrasse d’un immeuble, siège d’une multinationale, employés, directrice, courtiers et secrétaires se retrouvent pour fumer en plein air la cigarette interdite. Des années de sécheresse ont fini par détraquer le comportement des salariés ; affaires de cul, de coeur, affaires tout court ; tout s’exacerbe dans l’attente de la pluie. Une comédie grinçante et grave du Catalan Sergi Belbel Coslado, aux dialogues particulièrement acérés, qui stigmatise les jeux de pouvoir dans la vie de bureau. (Molière du meilleur spectacle comique en 1999).

Mise en scène : Manuela Leone.

Les acteurs : Robin Bonnet, Vincent Delaive, Eléa Delcroix, Patrice Eberhaerd, Roselyne Grange, Tania Horbach, Manon Magoche, Audrey Roggeman et Simon Strebelle.

L’équipe : assistance à la mise en scène : Vincent Delaive ; régie son et lumière : David Detienne et Sébastien Oosters ; conception des décors : Manuela Leone ; administration : Françoise Vivier et Lidia Bagarnäs ; webmaster : Jean-Luc Denis.

Dates et lieu : 31/10, 1-2/11 à 20h, 3/11 à 16h, à la salle Jules Collette, rue des Combattants, 16 à Bierges.

Réservations : Françoise Vivier (0472/25.15.34) ; Syndicat d’initiative de Wavre (sur place) ; site de la troupe : 

www.ateliertheatrallachrysalide.be

PAF : 10€ (adultes, 9€ en prévente) ; 8€ (étudiants-plus de 65 ans-ABCD) ;  5€ (enfants de – 12 ans) ; 1,25€ (Art 27).