Accueil » A l'honneur » Jean-Pierre Castaldi débarque à Wavre avec la Boîte à Cancan
Jean-Pierre Castaldi débarque à Wavre  avec la Boîte à Cancan

Jean-Pierre Castaldi débarque à Wavre avec la Boîte à Cancan

Après la Boîte de Jazz et la Boîte à Images, la grosse boîte noire change de décor et se transforme en Boîte à Cancan. Un spectacle qui évoque cette fois-ci l’histoire de la danse au fil des années.

Après un arrêt à Waterloo, c’est à Wavre, du 10 au 27 mai, que la Boîte pose ses valises. Le spectacle aura lieu sur le parking des Fontaines qui sera, pour l’occasion, transformé en scène de théâtre. Comme la Boîte à Images et la Boîte à Jazz, la Boîte à Cancan, ce sont des remorques imbriquées les unes aux autres et dont l’intérieur est véritablement transformé en salle de spectacle. Au total, la Boîte à Cancan, c’est plus de 100 représentations partout en Wallonie et à Bruxelles. Ces spectacles ont commencé depuis le 16 novembre 2017 et se termineront en juin 2018 à Ixelles.

Outre une décoration représentant l’univers d’un cabaret parisien de la Belle époque, ce spectacle, c’est avant tout un voyage dans le temps. Produit et imaginé par Cédric Monnoye, il raconte l’histoire de la danse depuis ses origines par le biais d’un patron de music-hall interprété par Jean-Pierre Castaldi.

L’histoire nous plonge directement dans les années 20, Monsieur Charles, joué par Jean-Pierre Castaldi, et son fidèle second, Christophe Delire, décident de rouvrir « La Boîte à Cancan » et de conquérir Paris avec un spectacle de cabaret en hommage à la danse. Aux côtés de l’acteur français, on retrouve quatre danseuses belges qui interprètent tour à tour ou collectivement des chorégraphies plus impressionnantes les unes que les autres. Le french cancan reste le fil rouge du spectacle mais d’autres danses sont représentées, comme la valse par exemple. Parmi les danseuses, on retrouve Alicia Vander Vorst qui a suivi ses premiers cours de danse à l’école Artendance de Limal.

Le synopsis est assez simple : accompagné de ces quatre danseuses, Monsieur Charles répète les derniers détails du spectacle et le stress est à son comble. L’histoire mêlant la danse, la musique, la parole, les costumes et les paillettes va nous montrer l’évolution de la société, l’histoire de la femme, de l’homme, de leur évolution, de leurs malheurs et de leurs libertés tout au long des différentes époques et des différentes cultures.

Le Boîte à Cancan nous promet un beau voyage haut en couleur.

Charlotte Maret