Accueil » En ville » Espace Bulles, un lieu familial et ouvert à tous pour favoriser le lien social
Espace Bulles, un lieu familial et ouvert à tous  pour favoriser le lien social

Espace Bulles, un lieu familial et ouvert à tous pour favoriser le lien social

Une maladie, la vieillesse, un divorce, la précarité, une période de chômage, une addiction aux réseaux sociaux… : les raisons de l’isolement sont multiples dans nos sociétés modernes. Des initiatives existent pour tenter d’atténuer ce sentiment de solitude et pour restaurer le lien social. La Ville de Wavre a mis en place des services en ce sens (Plan de cohésion sociale, resto-rencontre…). Créée en septembre 2017, l’ASBL Espace Bulles poursuit également le même but. A l’origine de cette association, Chloé Francis et Laurence Goossens. 

 « Notre projet, explique Chloé Francis, est né de l’envie d’un espace professionnel de qualité, dans lequel nous pouvons exercer nos pratiques dans les meilleures conditions, dans une ambiance chaleureuse et accueillante. L’idée d’un lieu où créer du lien, partager du savoir, échanger des idées, des vécus… Un lieu où pourraient venir s’ancrer différents projets axés sur le bien-être et la créativité, avec une attention particulière aux jeunes parents, aux familles et aux personnes ayant l’envie ou le besoin de (re)créer du lien. »

Une maison familiale de la rue du 4 Août, à Wavre, a été rénovée pour accueillir les diverses activités d’Espace Bulles. Certaines sont exercées par des professionnelles qui louent des locaux à l’ASBL. D’autres sont prises en charge par des bénévoles moyennant une contribution symbolique des participants.

Des cours de couture donnés à quatre publics différents

Une des activités de bénévoles, suscitant pas mal d’intérêt,  est Mardis Papotes. Son animatrice, Thérèse Goossens, a travaillé dans le service de psychiatrie de la Clinique d’Ottignies : « Dans mon travail, j’ai souvent été frappée par la solitude des patients. A la clinique, ils se sentent mieux parce qu’on forme une grande famille. Mais après leur départ, ils se retrouvent à nouveau seuls. Cette solitude, je la ressens aussi dans notre société et je voudrais que Mardis Papotes soit un lieu d’accueil pour ces personnes souffrant de solitude. Mais un des problèmes est de les convaincre de venir… » 

«  Le Café poussette, devenu Papotes Parents-Enfants, est également apprécié des jeunes parents, ajoute Brigitte Berger, médiatrice familiale et présidente de l’ASBL. C’est un lieu d’échanges pendant que l’on crée des bouteilles sensorielles ou des bacs à sable. Des informations sur l’alimentation pour petits sont données par une bénévole ayant travaillé en crèche, ce qui est précieux. Une soirée de jeux de société est organisée chaque mois et nous cherchons des bénévoles supplémentaires tant ce rendez-vous mensuel a du succès. Pour ma part, je donne, le mercredi, des informations sur la médiation familiale et j’anime un atelier interactif sur le thème : comment trouver sa place au sein d’une famille recomposée ? »

Outre Brigitte Berger, l’équipe de professionnelles se compose de Manon Courtois (logopède), Laurence Goossens (psychologue) et Chloé Francis. Institutrice primaire de formation, celle-ci est devenue professeur de couture. Une activité qui cartonne chez Espace Bulles. « L’atelier accueille quatre publics différents : ados, intergénérationnel, adultes et mamans-bébés, précise la présidente. 

Et d’ajouter : « Nous sommes satisfaites de cette première année de fonctionnement : une dizaine d’activités, des statuts et des contrats de bénévoles rédigés… On progresse bien… » 

                                                                                                     

Infos complémentaires
Chloé Francis : 0494/21 27 61
ou www.espacebulles.be