Accueil » Divers » Elections communales : Quels sont leurs priorités ?

Elections communales : Quels sont leurs priorités ?

Et vos priorités, on en parle? 

L’INFO Wavre a demandé aux différentes têtes de liste de lui livrer les trois priorités de leur programme pour ces élections communales.

Françoise Pigeolet, Tête de liste Liste du Bourgmestre :

« Notre première priorité, c’est la mobilité. Guidés par le Plan communal de Mobilité, nous poursuivrons la sécurisation des quartiers impactés par du trafic de transit ou des vitesses excessives. Nous prendrons les mesures nécessaires visant l’amélioration de l’accessibilité aux zonings et le désengorgement du centre-ville (navettes, rocade, parkings périphériques…). Nous favoriserons plus encore la mobilité douce et prolongerons les négociations avec la SNCB afin de supprimer certains passages à niveaux. »

« Notre seconde priorité ? Notre programme met l’accent sur la propreté. En dépit d’un investissement déjà important, face aux nombreux dépôts sauvages, actes d’incivilités, immeubles abandonnés,… nous doterons la Ville de moyens humains et techniques supplémentaires pour améliorer la propreté publique et renforcerons l’application stricte des règlements communaux. L’objectif « Wavre ville propre » ne pourra cependant être atteint que si, au-delà des actions menées par la Ville, chacun assume sa part de responsabilité… »

« La troisième priorité est évidemment de poursuivre tous les projets inspirés de « Wavre 2030 » repris désormais sous le logo « Wavre in progress » et pour la plupart initiés durant cette mandature et qui se concrétiseront durant les prochaines années. La piscine mais aussi les projets visant à renforcer l’attractivité du centre-ville et à apporter une réponse essentielle aux problématiques partagées par d’autres villes belges et européennes que nous y rencontrons en matière de dynamisme commercial, de déficit de logements et de mobilité. Parallèlement à la réalisation de la première phase partant de la Sucrerie jusqu’au boulevard de l’Europe, nous voulons mettre en œuvre la seconde phase incluant le boulevard de l’Europe et la place Bosch. Avec en fils rouges, le maintien d’une fiscalité basse, la participation citoyenne et la volonté de conforter Wavre comme ville performante, accueillante et solidaire. »

Christophe Lejeune, Tête de liste Ecolo : 

« La mobilité est le premier objectif d’Ecolo Wavre. Faire en sorte que tous les Wavriens puissent se déplacer à pied ou en vélo en toute sécurité via des sites propres, des trottoirs élargis et accessibles ou des itinéraires continus. Ces derniers sont actuellement insuffisants et ne permettent pas aux écoliers, aux personnes âgées ou à tout un chacun de se déplacer en toute sécurité. Au niveau environnemental, il faudra régler les problèmes graves hérités du passé. Notre priorité est donc de dépolluer le site de la décharge de Basse-Wavre. Ce site met la santé des travailleurs et des habitants en danger et menace tout l’écosystème du bord de Dyle. Nous focaliserons également notre attention sur la problématique des déchets afin d’en produire moins et de mieux  gérer ceux qui subsistent. Enfin, il faut rendre la ville à ses habitants. Nous nous inscrirons dans une démarche participative en multipliant les lieux de rencontre et de discussions et en permettant aux Wavriens d’influer réellement sur les décisions urbanistiques. »

 

Kyriaki Michelis – Tête de liste PS :

«Nos trois priorités, au cœur de notre action vont vers davantage de démocratie participative, des citoyens épanouis et un environnement de qualité. La démocratie ? Nous avons besoin de plus de démocratie ! Les enjeux soulevés par la démocratie participative sont essentiels et méritent un échevinat à part entière. Afin d’encourager cette démocratie participative et de mieux informer les citoyens, il est essentiel de mieux conscientiser les citoyens sur leurs droits ; de diffuser les séances du conseil en direct ou encore d’organiser des consultations pour tout projet d’ampleur. 

Pour le PS Wavre, la priorité c’est l’humain et dans ce cadre l’épanouissement du citoyen est essentiel. Chacun doit pouvoir s’épanouir peu importe d’où il vient, son âge ou son chemin de vie. Ce principe doit être applicable dans tous les domaines : le logement (favoriser les maisons de quartier), la culture et le sport (accès à la culture et au sport pour tous), l’enseignement (meilleure prise en charge des enfants ayant des difficultés). 

Disposer d’un environnement de qualité est une autre de nos priorités. Wavre doit être une commune où il fait bon vivre ! 

Cet objectif sera atteint par une redynamisation des commerces et du centre-ville, par une remise sur le marché des bâtiments inoccupés et une ville plus propre avec davantage de poubelles publiques, des cendriers publics et de toilettes publiques.»

 

Benoît Thoreau – Tête de liste CH+ :

« Notre première priorité sera de rapprocher le pouvoir communal des citoyens. La population attend, en effet, qu’on la prenne mieux en compte, qu’on l’écoute, que ses avis puissent permettre de modifier le cours de certains projets. Concrètement, et dans une première étape, des commissions d’avis comme la Commission Consultative d’Aménagement du Territoire et de la Mobilité (CCATM) devront être mises en place. Wavre est la seule commune du Brabant wallon à ne pas en disposer et doit donc rattraper son retard. »

« Notre deuxième priorité sera d’apporter des solutions à la mobilité dans notre commune. Parmi les nombreux chantiers, nous voulons nous attaquer au projet de la suppression des huit passages à niveau. Notre volonté est de prendre en main le projet en analysant au préalable toutes les solutions techniques possibles, en ce compris l’enfouissement de la voie ferrée dans sa traversée du centre-ville. »

« Enfin, notre troisième priorité sera de dynamiser le centre-ville et son commerce, en assainissant les bâtiments dégradés et inoccupés, en créant des nouveaux espaces adaptés aux besoins, tout en garantissant une accessibilité optimale pour tous les modes de déplacement. Le projet doit se faire en bonne concertation avec les habitants et les commerçants qui, au quotidien, vivent et animent le centre-ville. »