Accueil » Editorial » EDITO : Favoriser le mieux vivre ensemble
EDITO : Favoriser le mieux vivre ensemble

EDITO : Favoriser le mieux vivre ensemble

Suite aux attentats terroristes de ces dernières années dans le monde, on a souvent reproché à la communauté musulmane de ne pas avoir été en première ligne pour condamner ces actes de barbarie. Une discrétion d’autant plus étonnante que 80% des victimes sont des musulmans. Les choses commencent à bouger depuis les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016.

A Wavre, par exemple, c’est à l’initiative d’un Belge d’origine marocaine qu’un rassemblement citoyen se déroula en hommage aux victimes, quatre jours après ces événements tragiques. Plus de 300 personnes, de toutes convictions, participèrent à cette manifestation. Parmi elles, la Bourgmestre Françoise Pigeolet. Dans son intervention, le représentant de la communauté musulmane souligna qu’il fallait plus que jamais «défendre la liberté d’expression, le vivre ensemble et créer des ponts entre tous les citoyens.» Cette volonté de rapprochement, la communauté musulmane de Wavre va la concrétiser en organisant cette année une journée portes ouvertes à la mosquée Tarik Ben Ziad. Une initiative destinée à mieux se connaître et à dissiper les malentendus. Il ne faut pas pour autant tomber dans l’angélisme. Pour arriver à un mieux vivre ensemble, il reste du chemin à faire. Notre société doit notamment intensifier la lutte contre les discriminations à l’emploi et au logement dont sont encore trop souvent victimes des étrangers. La communauté musulmane doit, elle aussi, adapter certaines de ses pratiques  aux normes et aux valeurs de notre pays. Il est ainsi des coutumes que même les citoyens les plus tolérants n’approuvent pas. Telle cette interdiction faite, au nom de la religion, par des parents à leurs filles musulmanes de participer aux cours de natation mixtes à l’école. Une attitude qui a été condamnée, en janvier, par la Cour européenne des droits de l’homme dans un arrêt qui fait aujourd’hui jurisprudence. A l’avenir, tous les élèves seront dans le même bain !

Philippe Pierre