Accueil » A l'honneur » Découvrez la philosophie globale des ateliers urbains
Découvrez la philosophie globale des ateliers urbains

Découvrez la philosophie globale des ateliers urbains

Des grandes lignes directrices  sont sorties des ateliers urbains. Voici la philosophie globale du projet,  qui doit bien entendu encore évoluer, du moins la vision des Wavriens qui y ont travaillé dans les ateliers urbains.

 

On est, en effet, encore loin de la version définitive. L’idée du projet « Promenade », porté par La Ville et Matexi, est de favoriser la complémentarité entre ce projet et le pôle commercial du centre-ville ancien.

À la suite des ateliers Urbains quelques généralités évidentes sont venues compléter les premières idées le concernant. Ainsi, le projet de réaménagement du centre urbain doit se distinguer par rapport à ce qui existe déjà aux alentours de Wavre. Sans une revalorisation de la galerie des Carmes, le projet n’a pas vraiment de sens. C’est donc une des priorités essentielles du projet. Les connexions, via un piétonnier, entre le projet «Promenade» et le centre ancien devront être renforcées. Les débats au sein des ateliers ont très vite permis de dégager l’idée qu’il fallait replacer la Dyle, ses berges et ses alentours, au centre du projet. L’idée d’installer du mobilier urbain adapté, des fontaines, des petits bassins peut redonner un certain cachet à l’entrée de Wavre.

On pourra donner de l’espace pour des plantations, des arbres pour mettre en valeur le patrimoine existant mais aussi celui à venir et cela se fera sans doute avec quelques œuvres artistiques monumentales. Le caractère citoyen n’est pas oublié.

Des espaces publics, accessibles à tous, comme des plaines de jeux, des toilettes publiques… sont à envisager.

Un focus particulier concerne le parc Houbotte et le centre ancien, avec de concert une rénovation de la salle des fêtes de l’hôtel de ville, et les entrées des services de l’administration communale à la galerie des Carmes. Une place, type Agora, deviendrait le point central des rassemblements pour différentes cérémonies officielles ou pour d’autres événements. Une attention particulière quant à la sécurité des différents usagers (riverains, commerçants, écoliers, travailleurs…) ou en matière de mobilité devra se faire en concordance avec le plan communal de mobilité qui sera présenté début  2017.

Deux scénarios d’aménagements sont possibles. Soit celui de type « ruelles » soit celui de type « «placettes». C’est le second qui serait retenu. Celui-ci donne des ouvertures intéressantes. Il aère le projet et il favoriserait le cheminement des promeneurs. Les gabarits du nouveau bâti seront limités (rez + 2 étages maximum).

C’est une demande des participants aux ateliers. Transformer la place Cardinal Mercier et en faire un piétonnier est une des idées ainsi que celle d’agrandir l’espace au quai aux Huîtres. La synthèse des ateliers sera condensée dans un rapport. Ce rapport est l’outil  qui sera utilisé par les autorités  afin de faire le choix le meilleur possible et le plus  cohérent de  ce que sera Wavre à l’horizon 2030.

Pascal jassogne