Accueil » Histoire » Citoyenneté : Marche de la Mémoire pour rappeler l’histoire des monuments et des victimes de guerre
Citoyenneté : Marche de la Mémoire pour rappeler l’histoire des monuments et des victimes de guerre

Citoyenneté : Marche de la Mémoire pour rappeler l’histoire des monuments et des victimes de guerre

Vous passez régulièrement devant le monument « A nos Martyrs » du parc Houbotte, près de la gare de Wavre, mais vous en ignorez l’origine. Il en est de même pour des noms de rues : Charles Jaumotte et Constant Legrève à Limal (militaires tués au cours de la guerre 14-18), Joseph Francis à Bierges (figure de la Résistance pendant la guerre 40-45), Adelin Colon à Wavre (fusillé par les Allemands pour espionnage durant la Première Guerre mondiale). C’est pour rappeler l’histoire de ces lieux et monuments que la Marche de la Mémoire aura lieu le dimanche 30 septembre.

Quand il était président de l’Association des groupements patriotiques de Wavre (AGPW), Antoon Kegelaers avait pris une série d’initiatives, notamment auprès des écoles, pour entretenir le devoir de mémoire illustré par la célèbre citation de l’homme d’Etat britannique, Winston Churchill : « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre ». 

Raymond Willems souhaite aller plus loin dans ce devoir de mémoire à destination du grand public sous la forme d’une balade qui, dit-il,  « se veut familiale, sportive et historique ». Et le président de la Fédération Nationale des Combattants (FNC) de l’entité wavrienne d’ajouter : « Lors des cérémonies patriotiques, à l’exception des initiés, peu de personnes connaissent le passé et l’origine de ces manifestations d’hommage. »

C’est donc « pedibus cum jambis » que les participants accompliront l’une des deux boucles proposées par les organisateurs. Soit Wavre- Bierges et retour  (5 km), soit Wavre-Bierges-Limal et retour (15 km). Les inscriptions, gratuites, se prendront le 30 septembre à partir de 8h30 au Centre sportif de Wavre d’où les marcheurs partiront dès 9h30. Ceux-ci recevront un feuillet explicatif sur les différents lieux visités durant la promenade.

L’aviateur André Cantillion abattu par les Allemands en août 1942

L’arrêt devant les monuments fera aussi l’objet d’une présentation par un membre du Cercle d’histoire de Wavre (CHAW). Le groupe de promeneurs sera précédé d’une escorte militaire assurée par l’Amicale Para Commando de Wavre.

La première évocation portera sur le petit monument proche du stade Justin Peeters en hommage à quatre joueurs de Wavre Sports tués  pendant la Seconde Guerre mondiale. Leurs noms ? Félicien Baes, Hector Pira, Sylvert Somville et l’aviateur André Cantillion abattu par les Allemands lors d’un vol de reconnaissance en août 1942. 

La boucle aller de 5 km se terminera au monument aux morts de Bierges et celle de 15 km à la Place Albert 1er à Limal. Des boissons et de la petite restauration seront proposées aux participants à leur retour au Centre sportif de Wavre.

Outre le Cercle d’histoire et l’Amicale Para Commando, la FNC a pu compter sur l’aide très précieuse du Commandement militaire de la Province dirigé par Olivier De Groote (badges, affiches, réalisation du fléchage de l’itinéraire…). La Ville de Wavre est aussi partenaire de  cette manifestation (police, placement du fléchage, montage du chapiteau…) ainsi que l’Amicale des corps de sauvetage (ACS) de La Hulpe. 

Il va sans dire que les organisateurs espèrent que les marcheurs répondront nombreux à leur initiative. Une façon originale de mêler histoire, détente et convivialité. Si le succès est au rendez-vous, d’autres éditions sont prévues avec, pourquoi pas, des parcours différents. Raymond Willems évoque par exemple les bunkers de la ligne KW (Koningshooikt-Wavre). Comme Robert Pied le rappelle dans un de ses livres, cette ligne de défense antichar avait été construite peu avant la guerre 40-45. On trouve encore plusieurs de ces fortins à Wavre : huit dans le bois de Beumont et le bois Sainte-Anne, et un en plein golf de la Bawette !