Accueil » A l'honneur » Le café-papote, un endroit consacré à 100% aux aînés
Le café-papote,  un endroit consacré à 100% aux aînés

Le café-papote, un endroit consacré à 100% aux aînés

Vous avez la cinquantaine ou plus ? Vous vous sentez parfois un peu seul ? Ce tout nouveau projet risque de vous plaire. Dans le cadre de l’appel à projets « Isolement des aînés » de la Province du Brabant Wallon, le Plan de Cohésion Sociale de la Ville de Wavre a proposé d’élargir l’offre de services du B-13 aux riverains du quartier de l’Orangerie et aux habitants de Wavre.

En d’autres termes, le Plan de Cohésion Sociale a voulu apporter un peu de réconfort aux plus âgés des Wavriens. Au centre du jardin de l’Orangerie, il y avait un ancien conteneur, le B-13, installé en remplacement du précédent chalet incendié. Ce conteneur fut rénové et adapté pour en faire un local accueillant.

Désormais, tous les jeudis de 13h à 16h, un « café-papote » se tiendra dans ce local. Ce rendez-vous hebdomadaire a pour but de proposer aux personnes isolées et plus âgées des jeux de société, des discussions informelles, de faire de nouvelles connaissances autour d’un thé ou d’un café, et prochainement l’organisation de sorties et excursions selon les envies des participants. Pour le Plan de Cohésion Sociale, « rencontrer de nouvelles personnes peut être bénéfique pour ces personnes qui n’ont pas la chance d’avoir beaucoup de compagnie ». Ce lieu est mis à leur disposition gratuitement.

Les diverses activités seront organisées tout au long de l’année au B-13. L’objectif ? « Développer les liens entre les habitants d’un quartier autour d’un projet fédérateur, fournir un espace convivial et permettre une cohabitation harmonieuse entre les générations sur la plaine de l’Orangerie ». Ces rencontres permettront également de redynamiser un quartier et le rendre plus attractif pour les habitants. Toutefois, Laurence Caps, chef de projet du Plan de Cohésion Sociale tient à préciser que « tout le monde est le bienvenu. Certes, le projet a un ancrage local par rapport au quartier de l’Orangerie, mais le café-papote accueille tous les aînés du grand Wavre ».

Du côté des habitants de Wavre, le projet semble leurs plaire. Lors d’un micro-trottoir dans les rues de la cité du Maca, quelques quinquagénaires et plus ont accepté de nous répondre. « C’est une bonne idée. Je ne sais pas si j’irai mais je pense que ce projet est porteur. Il y a beaucoup de personne seules qui ont perdu leur mari ou leur épouse par exemple, ça peut leur faire du bien » nous confie Jacqueline. « L’idée n’est pas mal. Maintenant, il faut voir si les Wavriens vont oser y aller. Les gens sont parfois un peu timides », nous avoue un homme d’une soixantaine d’années. D’ailleurs, une dame nous explique être intéressée par le projet mais attend d’avoir des échos des Wavriens pour tenter l’expérience.

Le café-papote a ouvert ses portes il y a un peu plus d’un mois. Selon Laurence Caps, « tous les jeudis, une dizaine de personnes viennent partager un moment convivial au B-13 depuis la mi-mars ». L’idée du café-papote n’est pas révolutionnaire. Ce concept a déjà été lancé par d’autres services semblables dans d’autres villes. Le Plan de Cohésion Sociale de Wavre, face au succès des autres café-papote et suite à une étude auprès des associations wavriennes dans le but de comprendre ce qui manquait aux personnes isolés, a décidé de, lui aussi, lancer son café-papote. C’est désormais chose faite.

Infos pratiques : 

Tous les jeudis de 13h à 16h au Conteneur B-13 : plaine de l’Orangerie, le long de la chaussée des Gaulois.
Service de Cohésion Sociale : 010/23.04.58

Charlotte Maret