Accueil » Editorial » En 2018, les commerçants devront se mettre au numérique
En 2018, les commerçants devront  se mettre au numérique

En 2018, les commerçants devront se mettre au numérique

Vous êtes amateurs de bonnes affaires ? Vous n’avez pas pu déroger à la règle. Chaque année, le scénario se répète à l’approche des fêtes de fin d’année. Fin novembre, le fameux Black Friday ouvre la saison des grandes démarques. Quelques semaines plus tard, il est suivi des pré-soldes… Et dès les premiers jours de janvier, les traditionnels soldes d’hiver enchaînent le pas sur ce qui est devenu une succession de périodes plus concurrentielles les unes que les autres.

En avant toute, les rouages de la consommation ! Au profit de tous ? Au profit des grandes enseignes sûrement. Et probablement au profit du portefeuille des particuliers. Mais qu’en est-il des petits commerces ? «Nous sommes obligés d’emboîter le pas, notre survie en dépend. Mais nous avons beaucoup de difficultés à garder la tête hors de l’eau», nous glisse un commerçant du centre de Wavre. En réalité, les petits commerces sont sur la corde raide. Face à la concurrence des achats en ligne et à la banalisation des commerces ouverts sept jours sur sept, ils doivent s’aligner.

Pour leur survie, il n’existe pas des tonnes de solutions. C’est aux villes, aux communes de prendre leurs responsabilités. La Ville de Wavre met déjà en œuvre certaines actions pour valoriser les petits commerces. Sont-elles suffisantes ?

En 2018, la concurrence se joue sur le web. C’est pourquoi la formation aux technologies numériques est essentielle pour les commerçants. La communication et la promotion des commerces se font désormais via le web. Le marketing digital est désormais plus qu’essentiel, et même pour les petits commerces. Trop de commerçants n’ont toujours pas cerné cette réalité. Mais ce n’est pas tout. D’autres pistes doivent être explorées. Et pour garantir l’authenticité d’un centre-ville authentique et convivial, les décideurs de la Ville de Wavre devront développer de nouvelles initiatives plus efficaces que celles préalablement mises en place et qui ne collent pas toujours à notre époque, sans cesse en mouvement.

Charlotte Maret